L’art un outil de connaissance de soi

Je vous propose aujourd’hui un texte qui sort un peu de mes habitudes. J’ai choisi de parler d’un sujet qui me tient à cœur et auquel je crois profondément; l’art est un outil de connaissance de soi de premier choix!  Cet article a été écrit pour le carnaval d’articles proposé par Gaëlle du blog Sereine hypersensibilité. Un carnaval d’articles est un événement inter-blogueurs pour lequel les participants écrivent un article autour d’un même thème. Le thème choisi ici est Oser être soi. Vous découvrirez une nouvelle facette de moi à travers ce texte qui n’est vraiment pas aller là où je croyais me diriger en débutant sa rédaction!

Bonne lecture…

L’art un outil de connaissance de soi

Avant de pouvoir oser être soi, il y a une étape qui me semble personnellement primordiale et c’est tout simplement la connaissance de soi. Je n’ai pas fait d’études poussées en psychologie ou en tout autre domaine qui me donne le droit de faire des affirmations scientifiques sur le sujet, par contre, je peux vous faire part de mon expérience personnelle.

Mon ancienne vie

Plus jeune, je donnais l’image d’une personne très décidée et fonceuse. Je savais ce que je voulais et je fonçais tête baissée vers mes objectifs. Mon curriculum vitae s’est rempli d’une multitude d’expériences à la vitesse grand V. Je viens d’une famille d’entrepreneurs. Mes parents ont eu quelques commerces et le modèle entrepreneurial était omniprésent dans mon éducation. On valorisait énormément le leadership, le dépassement de soi, l’atteinte de nos objectifs et la compétition.

Ces éléments ont grandement influencé ma façon de faire les choses toute ma vie… ou presque.  Durant mes études en art, j’ai organisé des expositions et des événements culturels d’envergure. Suite à un virage professionnel, je me suis retrouvée sur une ferme ovine. J’y ai travaillé très fort pour développer mon troupeau, mais aussi la mise en marché de notre produit à travers la boucherie familiale. J’étais en charge de l’horaire et de la gestion d’une équipe qui a atteint, à son plus fort, dix employés, qui étaient pour la plupart des hommes.

Suite à la naissance de ma fille, les choses ont pris une tout autre tournure. La maladie m’a forcée à ralentir le rythme. Mon corps était abîmé par toutes ces années durant lesquelles j’ai fait ce qu’il y avait à faire, «comme un gars», sans me soucier de mes réelles capacités physiques, de la douleur, ni de mes nombreuses blessures. La vie sur une ferme n’est pas toujours facile!

Pauses artistiques

Le temps d’arrêt qui a suivi la naissance de ma fille m’a permis de reprendre contact avec mon ancienne passion pour l’art et le bricolage. J’ai recommencé à travailler de mes mains et ça m’a beaucoup aidée à passer à travers ma longue, très longue convalescence. J’ai redécouvert la joie d’être tellement absorbée par ce que je faisais que je ne voyais pas le temps filer. La pratique de l’art est devenue une forme de méditation pour moi. Le sentiment de bien-être que je vivais en pratiquant ces activités artistiques m’a permis de me vider le cerveau, de faire fi de ce que l’on attendait de moi, d’oublier le formatage familial et social qui avait fait de moi une personne exceptionnellement productive, efficace et… malade.

Prise de conscience

C’est à ce moment que j’ai commencé à suivre des formations en développement personnel et en orientation professionnelle. Mon corps ne pouvait plus retourner à mon ancienne vie, je devais donc définir mes nouvelles balises, découvrir mes nouvelles options. C’est alors que mon cerveau a repris du service, me ramenant invariablement en terrain connu. Le hamster courait vraiment très vite. Par chance, une force ou plutôt une grande faiblesse physique m’a protégée en m’empêchant de répéter mes anciennes façons de faire. J’ai dû me forcer à replonger en moi pour trouver mes propres nouvelles réponses et à faire un réel travail de connaissance de soi.

Renaissance par l’art

Ma tête ne m’avait pas amenée là où je souhaitais aller. Mon nouveau but était de trouver ce que mon être souhaitait réellement. L’art et la création m’ont permis de refaire le plein d’énergie, de calmer le tumulte et les questionnements incessants dans ma tête, de reprendre contact avec mon essence et d’apaiser mon âme. J’ai fait des bilans et me suis rebâtie une santé.

C’est au début de cette période que j’ai croisé la route de Diane Guérette, une coach de vie merveilleuse qui m’a fait passer un test, Le Profil NOVA, dont les résultats m’ont grandement surprise. Ce test ne prétend pas décrire la vérité en ce qui nous concerne. C’est plutôt une boussole nous permettant de mieux nous repérer. À la lumière de mes résultats, j’ai pu constater à quel point la grande majorité de mes réalisations passées étaient en contradiction avec mon être tout entier. J’avais adapté ma façon d’être à ce que l’on attendait de moi plutôt que de travailler avec mes forces naturelles. Ce que je découvrais de moi à travers l’art était beaucoup plus près de ma personnalité profonde que ce que j’avais pu être professionnellement parlant durant la grande majorité de ma vie.

C’est alors que j’ai pris conscience que les périodes les plus heureuses pour moi, avaient été des périodes riches en créativités de toutes sortes. Et que les périodes les plus difficiles avaient été celles durant lesquelles j’avais tenté de faire les choses à la façon des gens qui m’entouraient.

L’art a alors repris la place d’honneur dans ma vie. J’ai choisi de m’accorder du temps, car j’ai pris conscience que la pratique d’une activité créative était un réel carburant pour moi. Loin d’être une perte de temps, ces moments que je choisis de m’accorder, me permettent de faire le point, de sentir ce qui me fait du bien et de garder le contact avec moi-même.

Malheureusement, je me rends compte qu’il est difficile pour nombre d’entre nous de nous accorder un temps d’arrêt consacré à la création. Même si nous décidons de réserver une plage horaire à celle-ci dans notre agenda hyper chargé, il arrive souvent que les pressions de l’extérieur nous fassent changer nos plans. Parce que nous croyons souvent, à tort, qu’il est plus important de faire les différentes tâches que l’on attend de nous. C’est dans ces moments que j’aime me rappeler ce que dit Julia Cameron dans son livre Libérer votre créativité;

«S’oublier pour les autres ne fait pas de nous de meilleures personnes, cela fait de nous des personnes frustrées!»

Journal artistique

Journal artistique

Voilà un court résumé du grand détour que j’ai pris pour apprendre à me connaitre. Je considère que l’art et création sont des outils de choix pour entrer en contact avec soi-même et pour garder ce contact à travers le temps.

La création est le premier lieu où j’ai réellement osé être moi à cent pour cent. Aucune critique, aucun risque, que le bonheur de décrocher de mon quotidien. J’utilise personnellement un journal artistique régulièrement. À travers mon journal, je suis moi, totalement moi. Cet outil est l’équivalent d’un journal personnel, on y travaille en solo et on le garde pour soi, bien à l’abri des opinions extérieures. C’est là que naissent les embryons de projets futurs, les nouveaux lieux d’exploration à découvrir, les nouvelles envies. C’est là que je prends connaissance des frustrations qui montent en moi et que je les libère. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire À la découverte du journal artistique.

Oser être soi

Comme je le disais au début de ce texte, la première étape pour oser être soi est, selon mon humble opinion, d’apprendre à bien se connaitre. C’est ce que l’art et mes démarches en développement personnel m’ont permis de réaliser. Par la suite, c’est le fait de continuer de m’accorder des pauses artistiques de façons régulières qui me permet de garder le contact et de suivre mon évolution. Car la personne que j’étais est très différente de celle que je suis aujourd’hui et probablement aussi différente de celle que je serai demain.

L’art me permet donc d’oser être la vraie moi, autant à travers la création que dans ma vie quotidienne. J’y crois tellement, que j’ai fait de la création le sujet principal de mon blog. À travers celui-ci je convie toutes les familles à développer leur créativité et leur imaginaire. Si vous souhaitez entrer dans le sélect groupe des familles créatives, inscrivez-vous à mon infolettre et faites la belle part à l’art!

Pour découvrir les textes des autres blogueurs sur le même sujet, cliquez sur ce lien: Carnaval d’articles Oser être soi

Vibrer par l'art

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...