Le bonheur s’envoi par la poste avec le happy mailing

De nos jours, que reçoit-on par la poste?

Très peu de choses intéressantes en fait. Des factures, de la publicité… J’oserais dire, sans risque de faire erreur, que la magie d’aller voir si l’on a reçu du courrier est disparu de nos vies modernes pour la plupart d’entre nous. Et pourtant…

Cet hiver, j’ai envoyé une carte à un couple qui venait d’emménager dans leur nouvelle maison. Malheureusement, leur rêve avait été mis à rude épreuve avec plusieurs mauvaises surprises et des coûts de rénovation qui gonflaient à vue d’œil. J’avais l’intention, au départ, de leur envoyer une simple carte de Noël ainsi que nos meilleures vœux. Mais au moment de créer ma carte, l’inspiration m’a amené sur un tout autre terrain.

Faire confiance à son inspiration

Allez savoir pour quelle raison, c’est un morceau de tissus que j’ai attrapé et j’ai tout bonnement commencé à dessiner une petite maison colorée, pleine de bonheur et de cœurs avec de la laine! J’ai utilisé mon aiguille à feutrer pour créer un petit tableau sur mon joyeux tissus à pois. Quand j’ai terminé ce projet, je me suis dit que j’étais ridicule. J’étais loin de la traditionnelle carte de Noël, mais cette image joyeuse emplie du soleil d’été s’imposait à moi.

Mail Art

Crédit photo: Billy Alexder

 

Avant, j’aurais sans doute mis ce travail de côté et recommencé pour faire une vraie carte. Mais voilà, je suis moins sage et conventionnelle en vieillissant! Alors j’ai décidé de coller ce petit bout de tissus sur une carte et d’y écrire l’histoire de la naissance de cette image, en ajoutant, bien entendu, les vœux de fêtes de toute notre famille à la leur.

Devinez un peu ce qui est arrivé…

En arrivant chez eux après les vacances des fêtes, ils ont découvert cette petite carte qui les attendait patiemment. La magie du moment aura voulu qu’ils reçoivent cette carte exactement au moment où ils reprenaient officiellement possession de leur maison finalement rénovée et habitable! Je n’aurais pas pu souhaiter un meilleur timing, ni même soupçonner que cette carte toute simple pourrait les émouvoir à ce point.

Si je vous raconte cette histoire, c’est pour vous dire à quel point il faut faire confiance à nos envies du moment sans trop les questionner quand on est en création. Je vous l’ai aussi raconté pour introduire un sujet dont je vais vous parler prochainement; le «happy mailing» ou «l’art mail». On pourrait traduire ce terme par la poste joyeuse Clignement d'œil

C’est un concept que je connaissais depuis un moment, mais qui m’est revenu en tête suite à cette aventure. Et j’ai eu envie de vous en parler et surtout de faire ma part pour remettre la poste joyeuse au goût du jour. Surveillez mes prochains articles ou abonnez-vous à mon info-lettre pour ne rien manquer de la suite de l’histoire…

Crédit photo de la Une: Y0S1 a

 

Myriam

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...