Le grand ménage des jouets

Le beau temps arrive, c’est le moment d’ouvrir les fenêtres, d’aérer la maison, de faire le grand ménage du printemps… Et pourquoi pas, en profiter pour faire le ménage des jouets de nos enfants! C’est dans cet élan que j’ai eu envie de partager avec vous la liste des catégories de jouets à éliminer et à conserver selon Kim John Payne, auteur du best-seller Parents… Tout simplement! Selon M. Payne, consultant familial reconnu dans le monde entier, nous vivons dans un monde qui offre toujours trop; trop de choix, trop de vitesse, trop de choses et trop peu de temps. M. Payne aide les parents à simplifier la vie de leurs enfants pour que, chacun, puisse retrouver l’équilibre dans ce monde du trop.

L’un des terrains qu’il suggère de grandement simplifier est la chambre et/ou la salle de jeux des enfants. En offrant moins, l’enfant développe plus d’attachement avec ce qu’il possède. Au lieu de crouler sous une tonne de jouets, la simplification et l’apport de jouets appropriés, permet aux enfants d’être plus créatifs et moins anxieux.

Vous avez assurément déjà vu des enfants qui semblent blasés devant les nombreux cadeaux qu’ils reçoivent. Ils considèrent dorénavant comme un droit acquis le fait de pouvoir consommer à volonté. Ils sont également capables de rejeter ou ne plus porter la moindre attention à ce qu’ils souhaitaient pourtant ardemment quelques minutes plus tôt. Grâce à l’excellent travail de nombreux professionnels du marketing, les enfants sont entrés de pleins pieds dans le monde de la consommation. M. Payne nous invite à faire un pas en arrière et à offrir ce qui convient aux enfants en fonction de leur stade de développement plutôt que ce que les manufacturiers de jouets veulent que vos enfants possèdent.

Ménage des jouets

Sans plus tarder, sautons dans le vif du sujet avec la liste des 10 catégories de jouets qu’il suggère d’éliminer :

1 Les jouets cassés

À éliminer! À moins qu’ils ne soient dans la liste des jouets préférés de votre enfant, dans ce cas il faut les ranger ailleurs en attendant d’avoir le temps de les réparer.

2 Les jouets inappropriés au stade de développement de votre enfant

Attention ici, car les marqueteurs offrent de plus en plus souvent, à nos enfants, des jouets qui s’adressent à un groupe d’âge plus élevé. Les jouets considérés pré-ados sont dorénavant offert aux très jeunes enfants dans le but d’augmenter les parts de marchés. Et c’est particulièrement vrai pour les filles. Donc, ne vous fiez pas aveuglément au groupe d’âge suggéré sur les emballages!

3 Les jouets qui sont conceptuellement trop rigides ou arrêtés

Nous ne voulons pas des jouets qui font plaisir à Hollywood et ses publicitaires, nous voulons des jouets qui permettront à nos enfants de développer leur imagination. La poupée sans émotion distincte qui pourra se plier à l’humeur des enfants est préférable à la barbie dont la fonction est très arrêtée.

4 Les jouets qui font trop de choses et cassent trop vite.

Les concepteurs ont assurément eu beaucoup de plaisir à concevoir des jouets technologiques qui font une myriade d’effets spéciaux. Mais nous ne voulons pas détruire l’imagination de nos enfants en réduisant leurs rôles au simple fait de peser sur des boutons et d’attendre de voir le résultat.

5 Les jouets à très haut niveau de stimulation

Ces derniers font augmenter le niveau de corticoïdes. Le corps de l’enfant ne peut déceler si ce haut taux d’hormones est dû à un stress réel ou simulé. Une trop grande accumulation de ces stimuli calibre le système nerveux des enfants sur la «haute fréquence» et contribue à exciter.

6 Les jouets irritants et déplaisants qui agressent les sens

Les sons désagréables ne sont pas les seuls agresseurs, les sens esthétiques et sensoriels sont également à prendre en compte. Si un jouet est laid et désagréable au toucher, on le jette.

7 Les jouets qui prétendent donner une longueur d’avance à votre enfant

Ils ne sont pas nécessairement dommageables pour l’enfant, c’est plutôt cette façon de considérer le jouet qui l’est. Aucun jeu ne rendra un enfant plus intelligent.

8 Les jouets qui vous poussent à acheter et qui transforment les enfants en harceleurs

Tous les jouets «tendances» entrent dans cette catégorie; les figurines du dernier film à la mode en sont un bon exemple.

9 Les jouets qui suscitent des modes de jeux violents.

Les fusils ne sont pas les seuls en cause ici. Vous reconnaîtrez ces jouets en les voyant ou en voyant vos enfants jouer avec ceux-ci. À propos des fusils, l’auteur ne considère pas dommageable le fait de transformer le moindre bout de bois en fusils imaginaire, mais questionne le fait d’offrir des objets qui ressemblent toujours davantage aux vraies armes.

10 Les jouets multiples.

Ce n’est pas parce qu’un enfant aime son toutou éléphant qu’il faut lui procurer toute une famille d’éléphants.  Cette réaction courante chez l’adulte de vouloir agrandir le cercle des objets favoris a en fait l’effet contraire. Nous noyons le lien particulier que l’enfant avait avec son jouet favori sous une montagne de liens stériles.

La ludothèque

L’auteur nous propose d’instaurer un nouveau principe avec la ludothèque. Le grand ménage des jouets est terminé. Vous sélectionnez les jouets favoris qui resteront dans l’environnement immédiat mais vous rangerez les autres dans la ludothèque. Les enfants pourront y faire des prêts comme à la bibliothèque, s’ils suivent la règle suivante; un jouet qui sort de la ludothèque doit être remplacé par un autre qui y entre.

« Le jeu des enfants s’épanouit lorsque, plutôt que de l’induire, on le laisse éclore.»

Pour faire suite à ce grand ménage des jouets, la semaine prochaine, nous verrons la liste des jeux et jouets à favoriser pour nos enfants, toujours selon l’auteur Kim John Payne. Abonnez-vous à notre info lettre pour être informé de la suite de cet article et recevez en prime un petit cadeau de bienvenue dans notre clan des familles créatives!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...