Le retour

C’est un retour de vacances pour nous. Fini les longues marches sur la plage, la farniente, la bonne bouffe et le bon vin entre amis à chaque soir!! On a dit au revoir à la Gaspésie et sommes revenu vers nos chères Laurentides. L’école recommence cette semaine pour ma fille… et pour moi aussi. Je reprends ma formation en ligne pour apprendre à mieux blogguer. Je l’ai mise de côté cet été. Impossible de me concentrer suffisamment dans une maison pleine d’effervescence et d’amis. Plutôt que de frustrer contre le calme disparu, j’ai décidé de profiter à fond de mon été avec ma petite famille et nos nombreux amis qui sont venus nous visiter et que nous avons, nous aussi, visités.

Mon été a commencé sur une note particulièrement difficile. La maman d’une amie de ma fille nous a dit adieux en quittant ce monde et en laissant derrière elle ses deux magnifiques petites filles et son amoureux. Ce qui est encore plus difficile à comprendre, c’est qu’elle est partie par sa propre volonté.

Bien que je ne l’ai pas énormément fréquentée, je l’ai croisée quotidiennement en allant reconduire ma fille à la garderie pendant plus d’une année. Bien que nous ne nous croisions plus depuis nos déménagements respectifs, nous étions encore en contact grâce à Facebook.

La nouvelle de son suicide a eu un effet choc assez majeur. Une foule d’émotions m’ont assaillie et ont joué au yoyo avec moi pendant plusieurs jours et viennent encore me visiter régulièrement. Toutes mes questions restent sans réponses et je ne peux m’empêcher de penser à ses deux petites filles que j’ai gardées. Ses deux petites filles qui n’ont plus de maman…

C’est sur cette note que mes vacances ont débuté. Et malgré ce que l’on pourrait croire, cette nouvelle va m’avoir fouetté les sens et poussé à profiter à fond de la vie, de ma fille et de mon amoureux. J’ai rapidement mis de côté mes frustrations professionnelles pour me concentrer sur mes vacances en famille.

Je ne pensais pas vous confier cette mauvaise nouvelle sur mon blog. Mais voilà, chaque fois que je commence un texte ou une recherche, c’est cet événement qui me revient en tête et qui prend toute la place. J’ai réussi à parler de création pendant un temps, mais peut-être que maintenant,  je dois écrire sur ce sujet et mouiller encore quelques mouchoirs pour réussir à «processer» toutes mes émotions? Peut-être que je dois écrire les mots qui me restent encore coincés dans la gorge avant de pouvoir écrire sur d’autres sujets?

Alors j’ai décidé de cesser de résister et je vous partage ce moment déterminant de mon été. J’ai écrit le mot décidé, mais je ne suis pas vraiment certaine que ce soit le bon mot. Disons que je laisse couler…

Myriam

La photo a été prise au Centre d’art Marcel Gagnon de Ste-Flavie en Gaspésie.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...