L’importance du rythme pour les enfants

Dernièrement, j’ai eu la chance d’assister à un atelier sur l’importance du rythme dans la vie des enfants. La partie théorique de ce cours était inspirée du livre de Kim John Payne; Parents… tout simplement!

Si nos grands-parents avaient des vies bien orchestrées par le rythme des saisons et par la vie sur une ferme, il en va tout autrement pour nous. Le rythme de nos vies est beaucoup plus rapide et chargé en activités de toutes sortes. Nous sommes essoufflés et nos enfants aussi, il est urgent de ralentir.

J’ai été touchée par le discours de l’auteur du livre Parents… tout simplement! Ça m’a fait penser à mon expérience en garderie. Certains enfants arrivaient dès l’ouverture à 7h du matin pour repartir à 17h30. Sachant qu’ils se couchaient vers 18h30, pour être en état de se lever à 6h30 le lendemain matin, il ne faut pas être un pro de mathématique pour comprendre que le temps en famille était très restreint.

Heureusement, il n’en était pas ainsi pour tous les enfants, mais il reste que les horaires de fous des parents sont souvent imposés aux enfants. La course commence de plus en plus tôt et se poursuit jusqu’à épuisement le soir venu. L’auteur de Parents… tout simplement! nous rappelle qu’il serait important de faire le grand ménage dans nos horaires surchargés et de faire de la place pour les moments en famille.

La règle de base pour réussir à organiser notre temps et à offrir un horaire régulier et prévisible à nos enfants est donc toute simple… Il faut simplifier! Élaguer le superflu et se concentrer sur l’essentiel. En planifiant, en simplifiant et en répétant les mêmes choses régulièrement, il est possible de faire en sorte que nos enfants retrouvent les points de repère qui sont si importants à leur développement et à leur sentiment de sécurité.

«Notre but, c’est de créer davantage de rythme et de rituels. Notre succès possible, c’est de rendre la vie quotidienne plus prévisible pour l’enfant».

importance du rythme

Simplifier et reconnaître l’importance du rythme

Un petit truc très facile; il n’est pas nécessaire de réinventer la roue à chaque repas, si par exemple on se simplifiait la vie en mettant du poulet au menu tous les lundis, de la soupe les mardis et ainsi de suite. Il y a toujours possibilité de varier la recette de soupe, mais le fait d’établir une routine, permettra à l’enfant de se repérer dans le temps plus facilement à travers ce menu qui se répète semaine après semaine. Il permettra par la même occasion aux parents de passer moins de temps à se demander ce que l’on mange pour souper!

La prévisibilité fait en sorte que l’enfant sait à quoi s’attendre et il n’est pas constamment surpris par ce qui lui arrive. Instaurer une routine sécurisante permettra d’alléger notre quotidien et aidera l’enfant en lui permettant de collaborer plus facilement avec nous tout simplement parce qu’il saura ce que l’on attend de lui.

Du temps libre

L’auteur nous rappelle également que pour être heureux, les enfants n’ont pas besoin d’être constamment stimulés et occupés. Nul besoin de les inscrire à la multitude de cours offerts, ni de leur boucler des agendas hyper-chargés pour éviter l’ennui. Car, pour le développement de leur autonomie et de leur créativité, il est important qu’ils s’ennuient un peu. Eh oui, l’ennui leur permettra de trouver par eux-mêmes ce qu’ils ont vraiment envie de faire et comment le faire. Ils développeront ainsi un savoir-faire qui leur sera utile toute leur vie. L’imagination et la créativité!

Un adulte créatif peut innover en imaginant de nouvelles façons de faire. Il sera débrouillard et ne baissera pas les bras devant le premier obstacle qui se présentera sans chercher de solutions. Il est donc primordial de laisser du temps libre aux enfants, de cesser de vouloir en faire des petits génies avant le temps et de les laisser créer leurs propres jeux, même si ils doivent d’abord s’ennuyer un peu. Évitons que nos enfants aient constamment besoin de stimuli extérieurs et qu’ils soient dépendants des autres pour passer à l’action et laissons-les imaginer et créer leurs propres divertissements.

En passant, une belle façon d’instaurer un rythme et surtout d’alléger les transitions entre les différentes activités est de chanter. Je sais, ça peut surprendre, mais ça fonctionne vraiment bien. Les jardins d’enfants et les écoles Waldorf utilisent le chant pour faire comprendre aux enfants qu’il est temps de ramasser les jouets, temps de se laver les mains et d’aller manger, temps de s’habiller pour sortir dehors ou temps de rentrer après la récréation. C’est vraiment fascinant de voir les enfants se mettre en action tout en chantant la chanson qui est associée à la tâche. Les éducatrices n’ont pas besoin de répéter continuellement leurs demandes ou de donner des ordres. Elles chantent et tout le monde comprend qu’il est temps de passer à une autre activité. Les différentes chansons rythment les journées tout en douceur et en harmonie… Il faudrait vraiment que je me mette au chant!!

En résumé, il faut épurer nos agendas afin de réussir à ralentir. Il faut instaurer un rythme qui se répétera à travers le temps et qui donnera des repères rassurants à l’enfant. Et il faut prévoir des moments à passer en famille. Et laisser nos enfants s’ennuyer un peu!

Mon témoignage

Depuis que j’ai découvert les effets pervers de la télévision sur le développement des enfants, l’écoute de celle-ci est très limitée à la maison. Au début de cette transition, ma fille s’ennuyait et cherchait quoi faire. Elle avait perdu son rythme habituel. Je lui ai alors aménagé un petit coin bricolage bien à elle où elle a accès au matériel qu’elle peut utiliser sans ma supervision ou ma permission.

Ce que l’on retrouve dans son atelier suit l’évolution de ses goûts et s’adapte facilement à ses fantaisies. Actuellement, les jeux de rôle refont une apparition en force dans son monde, nous avons donc ressorti des retailles de tissus, ses couvertures de bébé ainsi que mes vieux paréos. Les cabanes apparaissent et disparaissent aux grés de ses fantaisies sur les lieux même qui, quelques semaines auparavant, servaient de coin bricolage.

Graduellement, ma fille a cessé de me demander ce qu’elle pouvait faire pour s’amuser. Elle joue, elle bricole ou elle écoute de la musique en feuilletant ses livres préférés. Aujourd’hui, au lieu de me demander ce qu’elle pourrait bien faire, elle me demande de venir jouer à la cliente dans son tout nouveau restaurant. Restaurant qu’elle a elle-même rénové et décoré. Elle me fournit même de la fausse monnaie pour que je puisse la payer!!

Mon prochain défi sera de continuer d’appliquer ce que j’ai lu dans le livre de M. Kim John Payne, Parents tout simplement! et d’épurer ma maison…

Accordez-vous de l‘importance au rythme dans votre quotidien? Dites-moi dans la section des commentaires quels sont les rituels de votre famille?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...