À la découverte du journal artistique

Vous connaissez assurément le journal personnel. Vous lui avez peut-être même déjà confié vos joies et vos peines à un moment ou l’autre de votre vie. Mais qu’en est-il du journal artistique? Eh bien, c’est à peu près la même chose, mais en couleur!!

Les multiples facettes du journal artistique

Il peut devenir cahier d’esquisse, tests de couleurs et de textures. Il peut, comme son cousin, recevoir vos confidences avec une petite touche d’aquarelle, il peut être à peu près tout ce que vous voulez bien en faire, c’est à vous de décider.

Il existe aussi une autre variante, un petit cousin qu’on nomme le journal créatif. C’est un outil qui se veut davantage axé sur le développement personnel. Anne-Marie Jobin a créé ce concept en 1998 et elle offre des ateliers pour le grand public de même que des formations pour les professionnels. On y utilise, tout comme dans le journal artistique, le collage, la peinture, le dessin et l’écriture. Voici en exemple une page de journal créatif.

Journal créatif

Mais aujourd’hui, parlons un peu plus du journal artistique. J’ai personnellement pris un petit moment avant de succomber à son charme. Un peu comme le journal personnel, la régularité qu’exige l’exercice ne me convenait pas tout à fait.

Je l’ai déjà dit, je suis volage. Aucun médium, ni aucune technique artistique n’a réussi à capter entièrement mon attention. À chaque jour et à chaque état d’esprit appartient un moyen d’expression. J’ai parfois envie de peindre, parfois envie d’écrire et d’autre fois, c’est le textile qui capte mon attention.  Je résistais donc, à l’idée d’un journal sur lequel je devais me pencher quotidiennement. Je résistais, jusqu’au jour où je me suis demandé qui au juste avait décidé que l’on se devait d’être fidèle à son journal à tous les jours!! Mon aventure s’est alors allégée et est devenue très agréable. Quand l’envie me prend, j’ouvre mon journal et je laisse s’exprimer mon monde imaginaire.

Journal artistique 5

Je crée des pages à la fois en image et en texte. Ce qui est particulièrement libérateur est de savoir que ce travail ne sera pas exposé à la vue de tous. On le fait pour soi et seulement pour soi. Bon, on peut faire des pages qui se veulent belles et esthétiques, mais on peut aussi se laisser aller juste pour libérer un truc qui nous ronge, sans même avoir à l’identifier. Faites l’exercice de comparer des pages réalisées quand vous êtes particulièrement heureux et des pages créées en moment plus sombres. Vous serez surpris des différences. Nos états d’esprit s’y expriment très bien, même s’il s’agit de pages tout à fait abstraites.

Avant d’écrire cet article, j’ai fait un petit survol de mon journal en cours et je me suis étonnée de voir ce qui y revenait le plus souvent. Les pensées positives! Quand une pensée positive me parle particulièrement, j’aime bien la mettre en image dans mon journal. On dirait que de la retravailler visuellement, permet à cette pensée de me pénétrer un peu plus profondément et d’agir. Je la fais mienne. Certaines personnes aiment les afficher sur leurs murs, moi je les colore dans mon journal!!

Journal artistique 2

J’utilise également mon journal pour tester des techniques ou de nouveaux produits. Encore un fois, l’idée de ne pas avoir à faire un truc «beau» aide à tester à fond. On essaie, on rature et on recommence. La surface n’est pas trop grande, donc ça limite parfois les dégâts et les investissements tout en nous permettant d’apprendre à maîtriser «la nouveauté».

Les images affichées dans cet article proviennent presque toutes de Pinterest, elles se veulent belles car ce ne sont habituellement pas les pires pages que l’on prend la peine de photographier et de partager sur le net, mais ne vous y fiez pas trop, il y a des pages qui sont comme des cris du cœur!! Je vous en donne un exemple ici. Il s’agit d’une page que j’ai réalisée à la suite de la lectures de mes résultats de tests… Disons que je n’étais pas très heureuse!!

Pour faire un journal artistique, il n’est pas nécessaire de posséder une tonne de matériel artistique. Un stylo et des crayons couleurs peuvent très bien faire l’affaire. Vous pouvez découper dans vos vieilles revues et faire du collage, ou encore, si vous avez des enfants, allez fouiller dans leurs matériels; crayons de cires, aquarelle,  gouache peuvent donner de très bon résultats. Vous pouvez aussi travailler sur du papier ordinaire ou carrément du carton et les relier avec de simples anneaux ou des bouts de ficelle. Si l’exercice vous plait, il ne sera pas trop tard pour aller vous équiper!

Alors, allez-vous succomber vous aussi au journal artistique? Tentez l’exercice, on ne sait jamais, ça pourrait vous plaire!!

Pour vous inspirer, je vous mets un lien vers un dossier Pinterest que j’ai monté juste pour vous. J’y ai mis des pages de journal artistiques et de journal créatifs. Il ne s’agit pas de vous donner des complexes, il s’agit simplement de vous montrer ce qui peut résulter de cet exercice. Et comme je l’ai mentionné plus haut, ce ne sont pratiquement que des pages qui se sont mises sur leur 36… Les autres, on les garde pour nous!

Si cet article vous a plu, surtout, partagez-le :)

Myriam

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Incoming search terms:

  • Journal Artistique