Organisation optimale avec le Bullet Journal

Il fût une époque dans ma vie où mon grand défi était de trouver l’énergie nécessaire pour faire ce qui me plaisait. Maintenant que je vais mieux, mon nouveau défi est de trouver du temps! Mon horaire s’est quelque peu étoffé au fur et à mesure que ma santé s’est améliorée. Les choses se sont ajoutées tout à fait naturellement les unes à la suite des autres et je les ai intégrées à mon horaire graduellement sans m’en rendre compte.

Me voici dorénavant à un tournant majeur; je dois m’organiser! J’imagine que vous savez de quoi je parle!!

Les bouts de papier se font trop nombreux sur mon bureau et les cases trop petites sur mon calendrier. Je décrète donc qu’il est temps de réintroduire l’agenda dans ma vie!

Le seul problème, c’est que je n’ai jamais aimé travailler avec un agenda. Soit il y a trop d’espace pour écrire des trucs qui ne m’intéressent pas, soit il n’y en a pas suffisamment. J’aime prendre des notes et faire des listes, mais je n’arrive jamais à remettre la main dessus quand j’en ai besoin et je déteste gaspiller les pages blanches qui m’ont été inutiles dans un agenda traditionnel.

Ça fait au moins trois fois que je fais le tour des magasins, sans en trouver un seul qui m’intéresse et qui réponde vraiment à mes besoins. Je crois tout de même avoir trouvé une belle solution; le Bullet Journal!!

C’est un concepteur de produits numériques, Ryder Carroll, qui a créé ce journal à faire soi-même, entièrement à la main, sans ordinateur, ni pages pré-imprimées. Et le plus beau avec ce journal est qu’il s’adapte parfaitement à nos besoins personnels.

Les règles de bases sont plutôt simples.

1 – On prend un cahier du format qui nous plait et on commence avec un index que l’on place au tout début. On peut réserver quatre pages à ce dernier. Par la suite on numérote les pages suivantes.

2 – Pour avoir une bonne vue d’ensemble de notre année, on utilise deux pages que l’on sépare en trois blocs. On y note les trois premiers mois de l’année sur la page de gauche et les trois suivants sur la page de droite. Il suffit de répéter l’opération sur les doubles pages suivantes pour couvrir une année entière. Ensuite, on note les numéros de pages utilisées pour cette vue d’ensemble dans notre index. Vous pouvez choisir d’utiliser plus ou moins d’espace pour ces vues d’ensemble selon vos besoins en séparant vos pages en plus gros blocs ou en plus petits.

bullet-journal-mois

3 – On prépare notre calendrier mensuel. Le nom du mois devient le titre et sur la page de gauche, on inscrit les dates de haut en bas en notant la journée à côté des chiffres, la première lettre suffit. Si le 1er est un samedi comme en ce mois d’octobre, on notera comme suit ;

bullet-journal-oct

Sur la page de droite, on pourra inscrire ce qui est à faire durant le mois en précédent chaque note d’un boulet, par exemple;

  • Prendre rendez-vous chez le dentiste
  • Faire une carte d’anniversaire pour René
  • Inviter Michelle pour discuter du dossier X

On reporte ensuite le numéro des pages utilisées dans l’index.

4 – On prépare le calendrier journalier où on inscrit nos notes en les classant par jour. Cette section est remplie au fur et à mesure des jours sans prendre trop d’avance et on utilise seulement l’espace nécessaire pour chaque jour.

C’est ici que l’on introduit les symboles suivants; le boulet indique les tâches, le cercle sert à noter les rendez-vous et le trait est réservé pour les notes. L’étoile sert à noter une priorité et est ajoutée devant le symbole de la tâche, du rendez-vous ou de la note.

bullet-journal-symboles

Maintenant, voyons comment le système fonctionne. À la fin du mois, on prépare le calendrier mensuel suivant. C’est le temps de retourner en arrière pour voir si on a bien fait toutes nos tâches et de les classer adéquatement. On trace un X sur le boulet devant chaque tâche effectuée.

bullet-journal-systeme-1

Si une tâche n’a pas été effectuée, on doit décider si elle a encore de l’importance. Si la réponse est non, on trace un trait dessus. Si la réponse est oui, on trace une flèche vers la droite sur le boulet et on reporte cette tâche sur la page droite de notre calendrier mensuel suivant.

Si la tâche est due dans plusieurs mois, on trace une flèche vers la gauche sur le boulet et on reporte cette note dans la section vue d’ensemble (section 2) sous le bon mois. C’est ce que le créateur du Bullet Journal appelle la migration.

bullet-journal-systeme

Vous pourrez constater à cette étape qu’il arrive que certaines tâches ou certaines notes soient reliées ensemble. Pour les rassembler, on peut maintenant créer des listes. Il suffit d’utiliser la page blanche suivante et de reporter le numéro de cette page et le titre de notre liste dans l’index pour pouvoir la retrouver plus tard. Fini les bouts de papiers qui traînent partout et que l’on égare invariablement!

C’est la combinaison du calendrier de tâches et du classement de mes listes adorées qui me plait le plus dans ce concept. C’est un tout en un parfait!  Il me reste à le tester pour voir s’il passera l’épreuve du temps, je vous tiendrai au courant…

Le Bullet Journal n’est pas encore clair? Vous avez besoin de le voir pour comprendre? Pour vous aider, je vous ai joint quelques vidéos plus bas, il y a plusieurs que l’on peut retrouver sur You Tube en commençant par celle du créateur du fameux Bullet Journal… pour ceux qui parlent l’anglais. Toutes les informations de cet article en sont tirées, ce qui vous aidera certainement à comprendre, même si votre anglais est minimaliste.

Pour les autres voici une production de Solange te parle plutôt comique qui explique l’essentiel du concept.

Je vous propose également une troisième vidéo de Leader blogueur qui ajoute sa petite touche personnelle au concept.

Si, contrairement aux recommandations de Solange, vous faites quelques recherches sur Pinterest, vous pourrez constater que plusieurs personnes ont adapté le concept et ajouté plusieurs touches personnelles. Couleurs, dessins et listes diverses s’ajoutent allègrement au Bullet Journal.

Personnellement, je compte faire preuve de retenue et garder mon journal plutôt épuré pour être en mesure d’en faire un outil efficace plutôt qu’une œuvre de création. Par contre, je compte sur lui pour traquer chaque moment libre et pouvoir créer de nouveau à mon goût malgré les nombreux ajouts à mon horaire!!

Et vous, quels sont vos trucs afin d’organiser efficacement votre horaire et de trouver le temps de créer? Je suis curieuse de connaître vos astuces!

Myriam

Le crédit photo pour la plus belle image de cet article (tout en haut) va à Mario Servovidio… Merci!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...